Pour éviter les désagréments aux voyageurs et maintenir l’image de fiabilité de sa marque Airbnb, la plate-forme a mis en place une politique qui vise à dissuader les hôtes d’annuler des réservations confirmées. Qu’en est-il précisément ?

 

Si un hôte annule une location dans les 7 jours précédant l’arrivée, il sera sanctionné d’une amende de 100 dollars. Si, sur une période de 6 mois, il effectue plusieurs annulations, alors chacune d’elle sera pénalisée de 50 dollars. Ces montants seront déduits des versements futurs. En outre, les dates seront automatiquement bloquées sur le calendrier, le statut de Superhost inaccessible pour un an et un commentaire mentionnant l’annulation laissé sur le profil. Si vous vous retrouvez dans cette situation, n’hésitez pas à écrire publiquement les motifs de votre décision sur votre page.

 

Lors d'une réservation instantanée, l’hôte a la possibilité de la supprimer sans pénalités, cette indulgence est limitée à trois reprises sur une année. Si l’attitude d’un voyageur est jugée inappropriée, la réservation peut également être annulée dans les 24 heures précédant l’entrée dans les lieux. Il faut alors contacter Airbnb et suivre la procédure indiquée.

 

Loupe avec icône de réveil et annulation-BnbStaging le blogmaxkabakov / 123RF Banque d'images

 

Partagez cet article :

Vous aimerez peut-être aussi...